Pizza bianca

Pizza bianca

Lausanne est une ville morte le dimanche. C’est un fait: personne n’est dans les rues, très peu d’établissements sont ouverts (quelques uns le sont tout de même dans le quartier St-Pierre), c’est assez la déprime pour qui habite au centre.
Et si, comme moi, vous ne vous êtes pas trop préoccupés de faire la moindre course le samedi, vous vous retrouvez un peu le bec dans l’eau.
Vous me direz, les commerçants ont également le droit de se reposer et je n’avais qu’à mieux m’organiser. Soit.

Heureusement, il se tient ce jour-là, d’avril à octobre, un mini marché à Ouchy au bord de notre beau lac, où il est possible de se ravitailler en fruits, légumes, boulangerie et spécialités italiennes. Une version très allégée de notre marché du samedi.

En me rappelant ceci, je lance illico (si si, des gens utilisent encore ce terme) une pâte à pizza (merci la machine à pain) puis je prends le M2 – aka notre superbe métro pentu – pour faire quelques emplettes.
Résultat des courses: courgettes jaunes, aubergines, figues, mozzarella de bufflonne et jambon cru pour une pizza bianca (sans tomates donc) des plus goûteuses.

Et en prime un café au soleil.

(suite…)

J’aime bien…

J’aime bien…

… ce jeune gars qui, dans une cahute, concocte des trucs, fait pousser des herbettes, a même quelques abeilles! C’est simple, lumineux, ça a l’air facile, joyeux.

Et moi je fais des budgets de trésorerie et d’exploitation. Si. Je vous jure.

(suite…)

Balade à la rencontre des producteurs

Balade à la rencontre des producteurs

Quel bien ça fait de lever le nez de son ordinateur, de sortir des chiffres, prévisions et autres business plan et prendre la route, aller dans la nature, à la rencontre de gens passionnés, souriants et accueillants, qui vous parlent avec amour de leurs produits et de leurs animaux.

Dans les moments plus sombres, ça me rappelle pourquoi je me suis lancée dans cette aventure et je retrouve une belle énergie.

(suite…)