Épicerie | Chez Laurène - Café & Épicerie — projet

Un petit dîner avec de l’amour dedans – focaccia maison

En ce moment, je fais quelques repas pour mon amoureux et ses collègues qui restent la plupart du temps dans leur bureau à midi. Je me suis dit que ça pouvait me faire un bon exercice concret, pour me rendre compte de ce que les gens ont envie de manger à midi, ce qui est pratique, ce qui fait plaisir, combien ça coûte et quelles portions prévoir pour qu’ils n’aient pas faim 2 heures plus tard… Ca me permet d’étoffer la phase de réflexion dans laquelle je me trouve, à propos de mon futur projet.

Voici un plat que j’ai concocté il y a quelques jours. Une toute simple focaccia réalisée grâce à ma machine à pain, garnie de jambon cru de Penthaz, de parmesan râpé, de roquette et d’un filet d’huile d’olive (je vous l’accorde, c’est plutôt un plat d’été histoire de garnir la focaccia de tomates, courgettes ou aubergines grillées…).

Si ça vous intéresse de faire votre focaccia vous-même, voici ma recette:


Le meilleur gâteau à la crème du monde

(selon moi, mais je ne suis pas du tout objective)

J’espère que vous avez tous passé de belles fêtes de Noël et vous apprêtez à endosser vos plus beau habits de lumière pour le réveillon!

Malgré le fait que ça fait une semaine que je passe mon temps à entrer et sortir de table, voici vite fait une de mes recettes de tartes favorites, ultra simple. Je pense la première recette que j’ai apprise.

J’ai eu la chance de grandir dans un environnement amoureux de la gastronomie et des bons vins. Un papa alsacien, cuisinier de formation, qui nous faisait goûter le baeckehoffe et réalisait de magnifiques purées de choux de Bruxelles, pour nous prouver, à mon frère et à moi, que nous pouvions apprécier ce légume tant détesté. Une maman à la maison qui se chargeait de nous nourrir correctement et de façon variée.

En face de notre appartement vivaient nos voisins et amis, couple gourmet, amateurs de grandes tables avec lesquels nous passions le plus clair de notre temps, surtout en été dans le jardin que nous partagions.
J’aimais beaucoup me glisser dans la cuisine de Lore et y apprendre quelques trucs ou recettes, comme celle de cette tarte à la crème. Ou simplement tremper mon doigt dans la sauce de sa salade de tomate.
Ces moments restent pour moi les moments privilégiés de l’enfance que je regarde parfois avec nostalgie, où mon seul souci était que mes parents oublient l’heure et me laissent avec eux, autour de la table.

Et aujourd’hui, je reviens à la gastronomie, par la toute petite porte. Moi à qui on a toujours dit de faire des études supérieures pour surtout, éviter ce genre de milieu trop dur, trop prenant et si peu valorisé…


C’est lundi!

La semaine passée fut une non-semaine, comme je les déteste. Une de ces semaines où je me dis que je n’arriverai jamais à mettre sur pied ce f… projet et où je me demande ce que je vais bien pouvoir faire de ma vie. Je me traîne, tout m’énerve et je passe mon temps à […]

Aller de l’avant!

En me lançant dans ce nouveau projet, il m’est très vite apparu que l’appui et les conseils d’une personne du métier, avec plusieurs dizaines d’années d’expérience et les pieds sur terre (qui en a vu d’autres quoi!) ne pouvaient que m’être bénéfiques, essentiels même. Quelqu’un qui m’aide à constituer un dossier qui tient la route […]

Une balade à Lausanne

Dans le cadre du projet que je souhaite mettre sur pied, il faut impérativement que je trouve un espace où mon projet pourra prendre vie, s’épanouir, un endroit qui me convienne, me parle… tâche ardue à laquelle je m’attelle! mais nécessaire…
Pour mener cette recherche, il m’arrive fréquemment de me balader en ville et parfois de découvrir de beaux coins insoupçonnés.


Retour en haut