Ma petite place à Vevey, juste devant les cafés qui bordent la place du marché.

Sur les marchés, il y a deux sortes de vendeurs: les vendeurs présents à l’année et qui ont leur place attitrée et les vendeurs qui sont là de façon irrégulière, comme moi pour l’instant, et à qui il faut attribuer une place.
Dans ce cas-là, il faut se présenter à 7h, donner son nom au préposé de la police du commerce qui ensuite vous dira où vous placer. L’emplacement peut donc varier de semaine en semaine et selon le nombre de vendeurs présents ce jour-là.
En hiver, ce n’est pas vraiment un problème car les vendeurs sont peu nombreux, mais j’imagine qu’en été, ça peut être plus sport, car inutile de préciser que l’emplacement est crucial.

Particularité de Vevey, vous devez vous présenter à 7h tapantes et attendre la police du commerce. Celle-ci arrive entre 7h et 7h45, prend votre nom selon l’ordre d’arrivée et vous donne rendez-vous ensuite à 8h pour vous indiquer où vous placer. Pourquoi cette heure de battement? Je peux comprendre ce délai en été quand le marché est rempli, mais en hiver, quand vous êtes deux et qu’il fait -3°, bof. Bref.

Dans mon cas, il y a une spécificité de plus: le fait que mon véhicule soit fermé sur l’arrière, ce qui empêche la bonne visibilité des commerces se trouvant derrière. Pas important à Vevey puisqu’on est tous sur la place du marché, mais à Lausanne par exemple, ce genre de véhicule n’est pas accepté dans les rues, mais uniquement sur la place de la Riponne. Pourquoi je n’y suis pas me direz-vous? Ca c’est une autre histoire que je vous raconterai plus tard…

Une fois installée (et là je remercie l’ingéniosité de mon petit véhicule “tout en un”), la vente peut commencer. Jusqu’à midi en semaine et 13h les samedi. Et vous n’avez pas le droit de partir avant, même si vous vous ennuyez tel un rat mort.
L’agent de la police du commerce repassera pour que vous régliez la location de l’espace public ainsi que de l’électricité utilisée, si électricité il y a. 5.- le mètre linéaire, parfois plus pour l’électricité. Parfois ma cabine est comptée, parfois pas…
A Morges, lorsqu’il pleut, on ne vous fait pas payer, c’est plutôt bienvenu! Car on est vraiment tributaire du temps. Vivement le printemps!

Mais d’ici là, retrouvez-moi demain au marché de Morges (juste devant l’entrée de Manor) s’il vous manque, pour votre soirée de réveillon, un plateau de fromages, des petites choses pour l’apéro ou des pains d’épices à apporter à vos hôtes…

A bientôt!