Verdict?

Les coques des macarons au choc se sont prises pour de drôles de biscuits aérés:

Rien à voir…

La version framboise avait bien plus fière allure:

Même si certaines coques se sont prises, elles, pour des baleines échouées sur la plage:

En voyant ça, je me suis dit: “je prends deux coques qui penchent, je fous la ganache au milieu, on n’y verra que du feu!” sauf que la ganache, elle aime pas être en pente, non non. Donc tout se casse la gueule. (pas de photo, trop fâchée)

La cruauté de la comparaison.
Et si je vous dis que j’ai fait EXACTEMENT pareil pour chaque version? je dois utiliser du cacao pourri…

Ah oui et sinon ma ganache framboise était un peu trop liquide, celle au chocolat était parfaite donc je me suis finalement retrouvée avec des macarons bâtards, coque rose, ganache chocolat…

Pour la version 3, je vais m’inspirer des conseils de Mercotte, le macaron ne supporte pas le freestyle. Voilà au moins une chose que j’ai apprise!

Bonne journée!