Petit séjour à Paris, dans le quartier de Pigalle (9e) cette fois-ci.

Très agréablement surpris par l’hôtel où nous avons séjourné, l’Alba Opéra, un hôtel particulier au fond d’une impasse. Accueil charmant, déco bien choisie (reproductions d’anciennes couv de magazines érotiques au mur!), calme… (mais wifi un peu poussif).

Nous avions réservé bien à l’avance via booking.com. Chambre double standard à 100€ la nuit sans petit-déj (10€, baguette, croissant, beurre, confiture, jus de fruit, boisson chaude. Salle très charmante).  Avons été surclassé à notre arrivée, grande chambre avec bureau séparé.

A deux pas de la rue des Martyrs, LA rue qui monte, on on trouve bon nombre d’épiceries, boulangeries, resto trendy, notamment le tout premier Rose Bakery, qu’on ne présente plus!
Sébastien Gaudard vient d’ailleurs d’y ouvrir une pâtisserie donnant la part belle aux classiques (mais toujours fermée lorsque nous passions devant..).

Inutile de vous dire que j’avais noirci mon Moleskine de bonnes adresses miam, mais le problème avec Paris les dimanche et lundi, tu trouveras porte close pour pas mal de lieux… Comme RAP, rue Rodier, épicerie et restaurant italien (mon amoureux a quand-même réussi à y aller sans moi!) ou Yoom (spécialités de dim sum) à la rue des Martyrs..

Nous avons été chanceux (pour une fois..) en entrant un peu au hasard dans un restaurant de cuisine coréenne non loin de notre hôtel, le Sobane, 5 rue de la Tour d’Auvergne.
Une “formule” (comme disent les Français!) à 28,50 euros (soir) proposant 4 entrées et un plat.
Des légumes et poissons cuisinés avec une telle finesse, moi je deviens végétarienne ILLICO! (bon, je ne vous cache pas qu’on s’est quand-même fait 2-3 vraies brasseries avec coup de rouge, viandes au beurre, purée maison etc..).

Voici quelques photos, pardonnez les piètres légendes, je n’y connais rien!

Entrée 1: salade composée (ça change de nos “salades mêlées”)

Entrée 2: raviolis grillés

Entrée 3: crevettes et champignons noirs frits (mais légers)

Entrée 4: sashimi de saumon

Plat: dans une cassolette brûlante, légumes, patates douces et boeuf.

On ressort très léger mais rassasié, tant au niveau des papilles que de l’estomac, comme c’est agréable!
Le cadre? Hyper hyper sobre: murs gris ardoise nus, lumière tamisée, tables côte à côte.
Bémol? On a caillé car pas de chauffage! Heureusement, on a demandé à ce que l’imposte à 1m de nous soit fermée, un challenge pour la jeune serveuse, très dévouée malgré tout.
A noter: carte bien fournie de boissons et alcools coréens, avec explicatif.
Si mes souvenirs sont bons, les entrées sont fixes et le plat est à choix.
Ouvert midi et soir du lundi au samedi.

Sinon, le site du fooding est pas mal pour faire une recherche de resto avec plein de critères (quartier, cuisine, prix, jour d’ouverture etc…), on l’a pas mal utilisé.

Séjour très agréable, nous avons toujours été très bien servi, accueilli et conseillé dans les lieux que nous avons fréquenté (je vous jure!).