Avec la tempête de neige qui s’est abattue hier sur notre cher canton, pas facile facile de se hisser hors de la maison…
Mais mercredi c’est jour de marché donc hop hop on se motive pour choper quelques petits légumes afin de faire des soupes.
Auprès d’une des rares maraîchères présentes ce jour-là (à se geler les fesses mains), j’ai pu faire mes emplettes et, entre autres, repartir avec ça:

Pour moi, ça ressemble furieusement à du chou frisé, mais la dame m’a dit qu’il s’agissait de chou nordique… Rien trouvé à son sujet sur le net ou dans mon encyclopédie des aliments, alors si quelqu’un peut éclairer ma lanterne…

Pas hyper fan des choux en général, mais là il est resté bien croquant et son goût pas trop prononcé.
Et quand on lit dans Wikipedia que le chou frisé ” est considéré comme l’une des plantes les plus nutritives, avec des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires puissantes”, “très riche en bétacarotène, vitamines K, A, C et riche en calcium”,  on se dit qu’on a tout bon!

Donc avec ce chevelu, je nous ai concocté cette petite soupe, pas mal du tout.

Un bouillon de viande, quelques boulettes de boeuf et ce chou juste blanchi et coupé en morceaux. Un peu de gruyère râpé sur le dessus, un gros tour de moulin à poivre. Voilou.